Connexion

ACTUALITÉS

2019

Logo bati-com

Check-In : réduire les pertes dans les réseaux électriques, présentation à l’ENPC

L’écart entre l’énergie électrique consommée et l’énergie électrique réellement utilisée présente un coût qui au niveau européen est de 48 TWh/an soit la production de 4 centrales nucléaires. Les moteurs (en industrie et tertiaire) sont la cause du déphasage entre l’intensité et la tension des circuits alternatifs. Check-in développe un outil de diagnostic à distance pour éviter les déplacements et la pose d’appareils coûteux, évitant ainsi les campagnes de mesure complexes qui prenaient beaucoup de temps.
Logo maintenance

Un leader nordiste de la grande distribution utilise la solution de détection des pertes électriques « Check-in »

La grande distribution est concernée par la problématique des pertes électriques

La grande distribution connait bien le problème des pertes dans les réseaux électriques et est concernée à cause des chambres froides qui comprennent des compresseurs et qui pénalisent financièrement les supermarchés et les hypermarchés. La grande distribution a donc évidemment adopté la solution en équipant ses surfaces de vente de condensateurs mais est néanmoins confrontée à une problématique de maintenance du fait que les condensateurs peuvent tomber en panne et donc perturber le réseau électrique.

2018

Logo Greentech

CHECK-IN ORGANISE UN AFTERWORK LE 5 SEPTEMBRE 2018

Réduction des pertes électriques : plus d’économies, moins de déplacements inutiles !

2017

Logo LaMarne

Une jeune entreprise de Champs-sur-Marne, Fidelise, détecte les pertes d’électricité

Le logiciel de Fidelise mesure à distance et de manière fiable les pertes électriques, ce qui facilite la mise en place de condensateurs, source d'économies.

Le logiciel créé par Fidelise, une société installée à la Green Tech Verte à Champs-sur-Marne, est une réponse : il permet de mesurer à distance et de manière fiable les pertes électriques. Dans un rapport de 2014, EDF évaluait à 20 Terawattheures les pertes d’électricité soit 6 % de l’électricité annuelle produite en France. Pour y remédier, les entreprises et les collectivités devaient jusqu’à présent faire appel à un installateur pour diagnostiquer leurs pertes électriques. Une démarche lourde car il fallait plusieurs déplacements sur site pour effectuer des mesures.
Logo LeParisien

Champs-sur-Marne : une nouvelle solution pour des économies d’énergie

Fidelise, une jeune pousse de la Green tech verte à la Cité Descartes, propose aux entreprises et collectivités un diagnostic à distance de leurs pertes d’énergie électrique. Une campagne vient d’être lancée en Seine-et-Marne.

Quel est le point commun entre la prison de Réau et les carrières de Montereau-Fault-Yonne ? Des pertes conséquentes dans leurs réseaux électriques ! Dû à un phénomène physique naturel en présence de moteurs, cet écart entre l’énergie électrique consommée et l’énergie réellement utilisée représente l’équivalent de la production de quatre centrales nucléaires à l’échelle européenne.
Logo PasseportPourLaFranchise

FIDELISE, FINALISTE DU CONCOURS PASSEPORT POUR LA FRANCHISE 2017

Découvrez le concept de Fidélise, qui bénéficie de nombreux atouts pour un développement rapide en franchise. Une solution technologique permettant de réaliser des économies d’énergie, et commercialisée par des électriciens déjà installés.
Logo tepcv

FIDELISE est le premier acteur à intervenir en basse tension et à rendre la réduction de pertes électriques possible et surtout rentable pour les entreprises.

Dans le cadre de son plan climat, l’agglomération PARIS SACLAY fait confiance à FIDELISE pour lancer une campagne de détection des pertes électriques sur son territoire. FIDELISE est le premier acteur à intervenir en basse tension et à rendre la réduction de pertes électriques possible et surtout rentable pour les entreprises.

Un enjeu global européen équivalent à la production de quatre centrales nucléaires.
Entre l’énergie électrique consommée et l’énergie électrique réellement utilisée, il y a un écart qui présente un coût. Au niveau global européen, cet écart porte sur 48 Twh/an à cause du transport, de la distribution et de l’utilisation de l’énergie électrique, qu’on se situe dans l’industrie ou les services. C’est l’équivalent de la production de quatre centrales nucléaires ou l’impact environnemental de 8,6 millions de véhicules en terme d’émission de CO2.

2016

Logo IncubAlliance

Start-up d’IncubAlliance spécialisée dans le diagnostic automatique et à distance des pertes électriques, Fidelise fait partie des lauréats de l’appel à projet jeunes pousses de la GREEN TECH verte.

Une première reconnaissance professionnelle et institutionnelle qui permet à la société de passer à la vitesse supérieure.

48 TWh/an : tel est en Europe le niveau estimé des pertes entre énergie électrique facturée et énergie électrique réellement utilisée. Fort de constat, Fidelise, start-up d’IncubAlliance créée en février 2016, offre aux PME-PMI une solution innovante pour réduire les pertes dans leurs réseaux électriques et ainsi remédier à ce gaspillage. Lauréat en juin 2016 du premier appel à projets GREEN TECH verte, Fidelise envisage désormais de passer à la vitesse supérieure : en lançant sa première grande campagne de détection nationale des pertes et en développant la partie hardware de sa solution. Une fin d’année bien remplie donc sur laquelle Mathieu Perchais, co-fondateur de la société, a accepté de revenir avec nous.
Logo j3e

Des campagnes nationales de détection des pertes dans les réseaux électriques

Accélérer la réduction des pertes dans les réseaux électriques : un enjeu global européen de 48 TWh/an soit l’équivalent de la production de quatre centrales nucléaires.

Réduire les pertes dans les réseaux électriques
Entre l’énergie électrique consommée et l’énergie électrique réellement utilisée, il y a un écart et cela présente un coût. Au niveau global européen, ce coût est de 48 TWh/an soit l’équivalent de la production de quatre centrales nucléaires ou l’impact environnemental de 8,6 millions de véhicules (émission de CO2 , centrales thermiques). À chaque fois qu’on est en présence de moteurs on a ce type de pertes à cause du déphasage entre l’intensité et la tension des circuits alternatifs. Ce type de pertes tend à s’accroître à cause des composants électroniques qui se développent de plus en plus.
Logo GreenInnovation

Des pertes électriques, un enjeu réel

Entretien avec Mathieu Perchais

Green Innovation. Qu'est ce que la compensation de l'énergie réactive et quels sont ses avantages et son potentiel ?
Mathieu Perchais.
L'énergie réactive est l'équivalent du surplus d'énergie nécessaire en raison du déphasage entre la tension et l'intensité dans les circuits alternatifs, en présence de moteurs par exemple. Cette énergie ne génère pas de force, on dit qu'elle est perdue ou encore qu'elle est consommée, mais pas utilisée.

Logo Systematic

GREENTECH VERTE : 37 start-up du numérique pour faciliter la transition écologique

Le Ministère de l’Environnement a publié la liste des lauréats retenus dans le cadre de l’appel à projets « GreenTech verte – jeunes pousses ». Cette sélection de 37 start-up s’inscrit dans tous les domaines de la transition écologique grâce au numérique. Deux entreprises labellisées par le Pôle font parties de cette sélection.

« Cet appel à projets a dépassé les prévisions initiales » annonce le Ministère de l’Environnement de l’Energie et de la Mer, en charge des relations internationales sur le climat. 120 candidatures ont été déposées sur une plateforme dédiée et sélectionnées par un jury présidé par Ségolène Royal et composé de représentants du Commissariat au Développement durable, de l’Ademe et du Commissariat Général à l’Investissement. FIDELISE et Velocomotion sont les deux « jeunes pousses » labellisées par le Pôle et retenues pour mettre leurs innovations au service de la transition écologique.
Logo Batinfo

FIDELISE devient contributeur auprès du consortium LiveGrid

Société innovante, spécialisée dans la réduction des pertes dans les réseaux électriques, FIDELISE devient contributeur auprès du consortium LIVEGRID. L’occasion pour FIDELISE d’industrialiser le pilotage de ses capteurs actionneurs sans fil.

FIDELISE est le 1er acteur à servir le marché des PME-PMI qui comprend 99% des entreprises et à faire en sorte que ce soit possible et rentable pour elles.

Logo batiactu

Comment réduire les pertes liées au déphasage de l'électricité ?

L'énergie réactive, issue de l'écart entre l'énergie électrique consommée et celle réellement utilisée, coûte 48 TWh/an au niveau européen. Si sa compensation est maîtrisée dans les grandes entreprises, la technologie reste encore méconnue dans les PME-PMI. Pour y remédier, Fidelise a développé une solution complète à leur attention. Explications.

L'écart entre l'énergie électrique consommée et l'énergie électrique utilisée a un coût. Et pas des moindres puisqu'il représente, au niveau européen, 48 TWh/an, autant dire l'équivalent de la production de quatre centrales nucléaires ! Appelée aussi énergie réactive, celle-ci ne peut pas être supprimée, mais il est possible de la compenser. Elle apparaît lors du fonctionnement de moteurs ou de ballasts de tubes fluorescents, dont une partie « active » est transformée en chaleur ou en mouvement, tandis qu'une partie « cachée » ou « réactive » assure le maintien du champ magnétique dans les bobinages.
Logo filiere3e

Une nouvelle activité éligible aux CEE pour les électriciens avec à la clé 15 % de CA en plus

Entre l’énergie électrique consommée et l’énergie électrique réellement utilisée, il y a un écart qui représente un coût. Au niveau européen, ce coût est de 48 Twh/ an, soit l’équivalent de la production de 4 centrales nucléaires ou l’impact environnemental de 8,6 millions de véhicules (émission de CO2 centrales thermiques. En présence de moteurs, des pertes dues au déphasage entre l’intensité et la tension des circuits alternatifs apparaissent.

Ce type de pertes tend à s’accroître à cause des composants électroniques qui se développent de plus en plus. Il existe des solutions pour les grandes entreprises afin de réduire leurs pertes. Ces solutions sont connues et utilisées par les grandes entreprises. Dorénavant, les électriciens peuvent également apporter des économies à leurs clients PME-PMI & TPE
Logo CCIessonne

Lancement de la campagne nationale de détection des pertes électriques

La solution développée par Fidelise permet aux PME d’améliorer le rendement de leur installation.

« En fait grâce à notre application, nous démocratisons la réduction des pertes électriques jusqu’à présent abordable par les grands groupes en raison du coût conséquent qu’elle entraîne », explique Mathieu Perchais, fondateur de Fidelise, une start-up créée en 2014, au sein de l’incubateur IncubAlliance (Orsay) qui s’attaque d’une manière innovante à la réduction de la consommation électrique des PME-PMI. « Notre application, en permettant de diagnostiquer à distance précisément les sources (moteurs, compresseurs, etc.) qui provoquent des circulations inutiles de courant dans les installations et de prescrire les solutions pour y remédier, évite des visites sur site onéreuses. »
Logo ActuEnvironnement

Pertes dans les réseaux électriques : des économies d'énergie non négligeables pour les PME

La lutte contre les pertes d'énergie dans les réseaux est désormais accessible aux petites entreprises.

Entre l'énergie électrique consommée et l'énergie électrique réellement utilisée, il y a un écart et cela présente un coût. Au niveau européen, ces pertes électriques dans les réseaux représenteraient un gaspillage de 48 Twh/an selon les données du groupement d'entreprises Gimélec, soit l'équivalent de la production de quatre centrales nucléaires ou l'impact environnemental de 8,6 millions de véhicules en terme d'émission de CO2. Mais ce n'est pas une fatalité.

Logo EnergiePlus

FIDELISE veut démocratiser la compensation de l’énergie réactive

Les pertes d’énergie dans les réseaux électriques entraînent un gaspillage important. Si la compensation de l’énergie réactive est une technologie connue, elle reste peu mise en place, en particulier dans les PME/PMI. Fidelise propose à ce type de structure une solution pour y remédier.

Lorsque l’on évoque l’efficacité énergétique, la compensation de l’énergie réactive est rarement évoquée. Pourtant les économies en jeu sont importantes. Elle représenterait «au plan européen un potentiel d’économies d’énergie de 48 TWh par an», selon le Gimelec.

Logo NetPME

« Déposer un brevet revient à faire un pacte avec la collectivité » (Mathieu Perchais, président-fondateur de Fidelise)

L’histoire de Fidelise, une TPE qui propose une solution d’économie d’énergie électrique pour les TPE & PME-PMI et contrôle la partie hardware de la compensation de l’énergie réactive (le contrôle s’effectue en temps réel et à distance), est étroitement liée à l’Inpi. Il y a deux ans, Mathieu Perchais, son cofondateur et président, veut savoir si l’invention mise au point par son équipe, destinée aux électriciens pour qu’ils permettent à leurs clientes, PME et PMI de faire des économies, peut être lancée.

2015

Logo SmartGrids

Les Smart grids et la compensation de l’énergie réactive

Fondamentaux de la compensation de l’énergie réactive

L’analogie du cheval et du bateau permet d’expliquer :
- la différence entre la puissance active (P en W), la puissance réactive (Q en var) et la puissance apparente (S en VA) ;
- la notion de compensation de puissance réactive ;
- les pertes en énergie sur le réseau d’électricité à cause de la puissance réactive.